de
en
fr

Faire des économies de frais de chauffage avec le système de récupération de chaleur

L’air évacué de chaque maison contient une quantité d’énergie très élevée. Il est beaucoup plus chaud en hiver que l’air extérieur et contient, en outre, de la vapeur d’eau produisant de la chaleur par la condensation. En même temps, l’air extérieur froid qui rentre lors de l’aération doit être tout d’abord réchauffé par le système de chauffage.

Cette observation a suscité une idée tant simple que géniale, le principe de la récupération de chaleur : nous utilisons l’énergie contenue dans l’air chaud et humide provenant, par exemple, de la cuisine, de la salle de bain ou des toilettes (« air vicié ») pour réchauffer « l’air extérieur » froid. Celui-ci arrive dans les pièces de séjour comme le salon, la chambre à coucher, la chambre d’enfant et le bureau comme « air vicié ». Étant donné que les courants d’air restent toujours séparés les uns des autres dans l’échangeur thermique du système de ventilation, les odeurs ou les impuretés ne sont en aucun cas mélangées. Avec cette technique, des rendements calorifiques pouvant aller jusqu’à 95 % (avec condensat) sont atteints ; la chaleur récupérée est alors plus de 15 fois plus importante que l’énergie électrique qui doit être utilisée pour le fonctionnement des ventilateurs.

Aperçu avant impression

0 Articles dans le dossier d‘impression

renovation Bâtiments remis à neuf
new-building Bâtiments neufs